LA GARE LOGISTIQUE, UN CRITERE DECISIF POUR LA FONDATION PARTAGE

Marc Nobs, directeur de la Fondation Partage, explique que ses besoins en terme de flux logistiques l’ont conduit à s’installer en 2021 à Plan-les-Ouates. Ses camions qui transportent plus de mille tonnes de produits par an auront accès à une zone de déchargement souterraine ainsi qu’à une importante surface de stockage. Ces nouveaux locaux vont également leur permettre de regrouper les forces et les ressources par la mutualisation des espaces avec d’autres fondations.

La Fondation Partage est la banque alimentaire genevoise qui récolte les denrées alimentaires et autres produits invendus des commerces et entreprises alimentaires et les distribue à un réseau d’associations caritatives et de services sociaux. Leur action aide à lutter contre le gâchis alimentaire, à soutenir la réinsertion professionnelle et à agir en faveur de l’environnement.

La distribution des produits de la banque alimentaire facilitée par la gare logistique d’Espace Tourbillon

Chaque année, plus de mille tonnes de produits passent par la Fondation Partage afin d’être redistribués. «Notre activité principale est la banque alimentaire. Nous récoltons tous les invendus, les surstocks, les produits entre la date de vente et la date de consommation, les rapatrions dans nos locaux afin de les trier et de les redistribuer à une cinquantaine d’associations qui sont réparties sur quatre-vingt points de distribution à Genève» explique Marc Nobs. «Dans le cadre de cette activité nous avons besoin de place car nous avons de nombreuses palettes à stocker. Nous avons six camions qui tournent tous les jours pour faire ces récoltes.» Cela représente des va-et-vient quotidiens qui exigent une excellente planification logistique du bâtiment. »

La Fondation a également des opérations spéciales dans l’année pour lesquelles elle a besoin de quais de déchargements spacieux qu’elle peut occuper durant ces périodes. «Il nous faut des quais de déchargement, car nous avons des opérations ponctuelles appelées «les samedis du partage» où nous traitons plus de trois cent tonnes de produits en trois à quatre jours. Nous devons trier tous les produits en huit semaines. L’accès à la gare logistique pour des camions de 40 tonnes répond donc parfaitement à nos attentes.»

Modularité et construction d’espaces de stockage en fonction des besoins

Le directeur de la Fondation insiste sur les contraintes de stockage que leur impose leur activité: «Tous les espaces de stockage de Partage devront être tempérés, donc toutes les zones ou on va trier les produits frais, c’est des zones qui auront une température entre 15 et 17 degrés. Cet accompagnement et la prise en compte de nos contraintes pour la construction du bâtiment est en train de se mettre en place avec Espace Tourbillon. Le fait de pouvoir moduler les espaces en fonction de nos besoins sont des atouts indéniables.»

Quitter le PAV devient une opportunité

Malgré un récent déménagement en 2015, La Fondation s’était engagée à quitter la zone du PAV dans les meilleurs délais afin que cette zone puisse développer son projet de métamorphose en quartier urbain  « Nous avions un bail jusqu’en 2020 avec l’état de Genève mais nous nous étions engagés à chercher une solution pour pouvoir relocaliser les activités de Partage, dans le délai le plus court possible pour qu’ils puissent développer la zone du PAV », précise Marc Nobs.

La possibilité de mutualisation des services et des locaux répond à l’esprit de Partage

La Fondation a saisi cette opportunité de relocalisation pour regrouper ses forces et ses ressources avec d’autres fondations: Pro, Clair bois, Trajets et CSP. Selon Marc Nobs, «L’objectif est de rassembler sous le même toit des entités sociales avec des caractéristiques différentes, fonctionnant comme des entreprises sociales. Cette philosophie d’entreprise a compté dans le choix des entités qui partagent les locaux afin de pouvoir travailler ensemble et de favoriser les échanges. Par exemple, la blanchisserie commune de PRO et Clair Bois nettoiera les habits de nos collaborateurs. Il y a des synergies et des collaborations possibles entre les entités hormis le fait de mutualiser certains services qui sont facilités du fait que nous soyons sur le même site. Cet état d’esprit sera le même pour les autres locataires d’Espace Tourbillon.»

Marc Nobs conclut: «Le choix du projet Espace Tourbillon a été déterminé par la diversité des activités qui seront installées sur le site, c’était un critère essentiel dans le choix de notre implantation.»

Share this Post