Des surfaces désormais aussi disponibles à la vente!

ESPACE TOURBILLON propose désormais des surfaces disponibles à la vente en lots PPE ou en pleine propriété. Offrant des plateaux de 3’000 m2 divisibles dès 100 m2 ainsi qu’un espace de stockage au sous-sol de 18’000 m2 desservi par une gare logistique, ESPACE TOURBILLON répond aux besoins d’entreprises industrielles ou artisanales.

En plus de proposer un cadre de travail de qualité à ses utilisateurs, ESPACE TOURBILLON offrira des espaces de vie conviviaux. Les bâtiments s’organisent autour d’une allée centrale arborée, intégrant terrasses et plans d’eau, qui sera essentiellement réservée aux piétons. Des services de proximité tels qu’un supermarché, des restaurants et des commerces s’installeront au rez-de-chaussée.

Avec l’arrivée du tram qui le reliera au Léman Express et sa proximité avec les principaux axes routiers du canton, ESPACE TOURBILLON est assurément un investissement de choix au cœur d’une région dynamique.

_Interview

Jean Megow, responsable de la région Suisse romande chez Swiss Prime Site Immobilien AG et Anne-Pascale Marchand, sous-directrice et responsable des surfaces industrielles chez SPG Intercity répondent à nos questions.

           

_Initialement destiné uniquement à la location, ESPACE TOURBILLON propose aujourd’hui également des surfaces à la vente en pleine propriété. Quelle est la raison de cette décision?
Le marché est tout simplement demandeur. Avec un taux de vacance genevois variant entre 5 et 6 %, il y a aujourd’hui une grande concurrence sur le marché de la location. A contrario, il n’y a aucun autre projet proposant des lots à la vente dans le canton. Cela permet donc de répondre à la demande de certains utilisateurs. En outre, la pleine propriété est une opportunité unique dans un canton où les droits de superficie sont légions.

_Quel est l’intérêt pour une entreprise à opter pour l’achat d’une surface commerciale, plutôt que la location?
En regard des taux actuels, la charge d’exploitation d’un propriétaire est nettement inférieure à un loyer. De plus, il est avantageux d’investir dans des aménagements dont on restera propriétaire. Cette option est également synonyme d’indépendance car il n’y plus de contraintes liées aux échéances de bail.

_Avez-vous déjà des demandes allant dans ce sens?
Oui, des acheteurs potentiels se sont déjà manifestés et plusieurs surfaces sont en cours de réservation. Si les ventes se concrétisent, elles couvriront un peu plus du tiers du bâtiment A que nous avons rendu disponible à la vente en lots PPE ou encore en pleine propriété.

Nous envisageons d’étendre cette démarche au bâtiment E si le succès se confirme.

_A quel type d’acheteur adressez-vous cette proposition de vente?
À toutes les PME industrielles actuellement locataires ou superficiaires.

Nous pensons notamment aux entreprises actuellement situées dans des secteurs en redéveloppement comme le PAV et dont les baux ou les contrats de superficie se terminent prochainement. Nous souhaitons aussi les encourager à anticiper les nuisances futures que connaitront ces quartiers quand les premiers projets sortiront de terre, et nous recommandons à ces entreprises de ne pas être les dernières à penser à leurs besoins immobiliers.

Enfin, nous nous adressons également à tous les entrepreneurs déjà établis mais qui souhaiteraient placer leur patrimoine dans un secteur fiable et en faire bénéficier leur entreprise.

_Existe-t-il un phénomène de relocalisation dans de nouveaux immeubles?
Oui, avec la détente du marché de l’immobilier commercial et le développement des zones industrielles, de nouvelles opportunités se présentent aux entreprises déjà installées à Genève.

Certaines sociétés qui ont rencontré une forte croissance se retrouvent à l’étroit dans leurs murs ou avec des collaborateurs répartis sur plusieurs sites. Les immeubles en construction leur permettent de réorganiser et d’optimiser leur espace de travail, souvent à des prix plus intéressants.

_Comment voyez-vous le marché de l’immobilier commercial évoluer pour ces prochaines années (Achat vs. Location)?
Il continuera majoritairement dans le sens de la location car le volume est plus important. En outre, il ne faut pas oublier qu’une majorité d’entreprises ne peut ou ne fait pas le choix de bloquer des fonds propres dans les locaux et privilégient un investissement dans leur outil de production.

Cependant, avec une perspective de taux bas à long terme, l’acquisition d’un lot PPE ou en pleine propriété reste actuellement l’alternative la plus avantageuse.

Share this Post