Une opportunité de croissance pour la Fondation Clair Bois

Pierre Coucourde, directeur de la Fondation Clair Bois explique, lors d’un entretien, comment est née l’idée de réunir les institutions Pro, Partage, Clair Bois, Trajets et le Centre Social Protestant au sein d’Espace Tourbillon. Objectifs: mutualiser les ressources et optimiser les prestations et s’implanter dans une zone dynamique, en plein développement.

Présentation rapide: la Fondation Clair Bois est spécialisée dans l’accompagnement de personnes polyhandicapées. Elle assure une prise en charge adaptée aux enfants, aux adolescents et aux adultes par le biais d’un projet personnalisé entre la personne en situation de handicap et sa famille. La Fondation assure des formations initiales et facilite une intégration professionnelle dans le marché de l’emploi.

Un concept innovant de cosharing social

C’est la nécessité de rénover la blanchisserie de Clair Bois-Pinchat et celle de Trajets, associé à des besoins de locaux modernes et pratiques qui est à l’origine du rassemblement des cinq institutions à Espace Tourbillon. Le projet de remplacement de machines a réuni les directions de Clair Bois et de Trajets et ces dernières ont décidé d’associer leurs ressources pour créer la future Blanchisserie inter institutionnelle de Genève (BiiG). Cette nouvelle structure, adaptée aux personnes en situation de handicap, permettra de traiter plus de 300 tonnes de linge par année tout en réduisant considérablement son impact écologique. Les bénéfices et synergies trouvées avec cet ambitieux projet ont rapidement inspiré les cinq grandes fondations et grâce au soutien de la Fondation Hans Wilsdorf, elles ont décidé de regrouper leurs forces pour créer un véritable pôle social genevois à Plan-les-Ouates.

Aujourd’hui, de nombreux autres projets de synergies s’organisent afin de réunir des services tels que le secrétariat, l’administration, les vestiaires, le réfectoire, les ressources informatiques ou la gestion des déchets. Selon le directeur de Clair Bois, « il s’agit de favoriser la collaboration, la mutualisation et l’échange dans une logique d’économie ouverte qui a plus que jamais son sens dans un domaine non-lucratif ». Il reconnaît que chaque restructuration entraîne certaines concessions: «nous faisons face à des choix parfois difficiles car il existe des terrains sur lesquels nos partenaires sont bien plus qualifiés. Aussi, nous devons renoncer à la gestion de certaines activités pour nous concentrer sur nos propres pôles de compétences. Ces changements entraînent des craintes bien compréhensibles, mais nous avons la certitude que le partage des ressources offrira des gains importants pour les bénéficiaires et les collaborateurs de chacune des institutions».

L’accessibilité est un atout majeur d’Espace Tourbillon

L’accessibilité rend le projet Espace Tourbillon particulièrement attractif aux yeux de Pierre Coucourde car les collaborateurs de la Fondation Clair Bois se déplacent en grande partie avec les transports publics. Au moment d’emménager dans le site, l’extension du tram 15 aura été réalisée et l’arrêt en face des bâtiments permettra d’accéder rapidement à la gare Lancy-Pont-Rouge, connecté au CEVA et aux CFF. «La Fondation Clair Bois possède plusieurs foyers à Genève, il est donc important de pouvoir se rendre facilement aux différents sites. De plus, la proximité de l’autoroute est idéale pour rejoindre le foyer de Clair Bois-Chambésy. Enfin, il y a aussi ce côté symbolique de rendre la direction générale de Clair Bois accessible à tous les bénéficiaires de la Fondation» témoigne-t-il.

La proximité avec le nouveau quartier des Cherpines, prévu en 2020 présente également une opportunité pour la Fondation. La création de nouveaux logements, ainsi que la perspective d’avoir un pôle santé avec des professionnels et des spécialistes à quelques minutes renforce encore l’attractivité du lieu. Ce quartier se trouvera à quelques centaines de mètres seulement d’Espace Tourbillon.

Un déménagement qui permet à la Fondation de se recentrer sur ses activités

«Le fait de pouvoir planifier un déménagement dans des nouveaux locaux, permet d’imaginer des solutions innovantes pour les différentes activités de Clair Bois», précise le directeur de la Fondation. «Il est intéressant de poursuivre notre travail en faveur du bien-être, la pleine participation et l’inclusion des personnes en situation de handicap dans la communauté genevoise et conserver notre savoir-faire tout en nous développant pour pouvoir continuer à répondre aux besoins, sans doute croissants, des personnes en situation de handicap.»

Espace Tourbillon, un projet qui unifie

Pour Pierre Coucourde, l’atout de ce projet n’est pas seulement la coopération avec les autres fondations, mais aussi l’intégration avec les locataires d’Espace Tourbillon: «l’architecture nous a séduit avec sa zone passante arborisée et ses espaces ouverts. L’aménagement et la grandeur du projet seront une opportunité de mieux intégrer nos activités avec le reste de la collectivité».

Share this Post